Le couple aura 7 enfants. Il y acquit une solide pratique du latin, mais il n'apprécia pas la culture littéraire et profane qu'on essayait de lui donner. 3  Lire la suite, Dans le chapitre « Les premiers cloîtres sculptés » À l'âge de neuf ans, on l'envoie à l'école canoniale de Châtillon-sur-Seine, où il montre un goût particulier pour la littérature. « Bernard de Clairvaux » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Bernard_de_Clairvaux&oldid=1511574, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0. Il subit profondément dans son enfance l'influence de sa mère, femme d'une très haute vertu. Bernard de Clairvaux Saint Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux (1090 ou 1091, château de Fontaine-lès-Dijon (Dijon) – † 20 août 1153, abbaye de Clairvaux) est un moine français, réformateur de la vie religieuse. 1179 Le concile de Latran III, prenant acte des missions cisterciennes, prend des mesures concernant les hérétiques mérid […] Il a alors seize ans. En 1145, Bernard de Clairvaux donne un pape à l'Église, Eugène III, dont Bernard devient le maître à penser. Il imagine et décrit aussi un idéal de la chevalerie dans son livre Éloge de la nouvelle chevalerie, dans lequel il incite les chevaliers à partir en Croisades sans peur, et ne pas craindre le martyre. Bernard de Clairvaux, n'est pas seulement un mystique mais aussi un homme engagé: un chevalier de Dieu. Il mena alors pendant quelques années une vie mondaine, comme pouvait le faire un jeune noble du temps. Bernard naquit en 1090 à Fontaines-les-Dijon et est le troisième enfant de Tesclin le Saur, seigneur de Fontaines, et d’Aleth de Montbard. En 1112, il entre à l'abbaye de Cîteaux, fondée en 1098 par Robert de Molesme, et dont Étienne Harding vient juste d'être élu abbé. Les constitutions promulguées […] En avril 1112, il prit sa décision et vint se faire moine à Cîteaux, abbaye créée en 1098 au sud de Dijon et qui voulait retourner à l'ascèse monastique la plus rude. Bernard de Clairvaux. Il n'est pas douteux qu'elle soit liée à l'essor de l'ordre de Cluny, soucieux de glorifier Dieu par la beauté des bâtiments sacrés et de la liturgie, mais on n'a pas tout résolu lorsqu'est énoncée cette vérité première. He was sent to found a new abbey at an isolated clearing in a glen known as the Val d'Absinthe, about 15 kilometres (9.3 mi) southeast of Bar-sur-Aube. Il opéra une retraite mesurée devant les attaques de saint Bernard […] | 22 juin 2017. Il a aussi conseillé le pape de 1145 à 1153. 2  «  BERNARD DE CLAIRVAUX (1090-1153)  » est également traité dans : Dans le chapitre « L'Abbé de Clairvaux et l'art » Bernard de Clairvaux Réagir . Moine à seize ans, il fut écolâtre, puis prieur de Vézelay et, en 1120, de Domène, près de Grenoble. Né en 1090, dans une grande famille noble de Bourgogne, Bernard est le troisième des sept enfants de Tescelin le Roux (Tescelin Sorrel) et d'Aleth de Montbard. L'église de La Laigne, actuellement en Charente-Maritime, est sous le … Bernard de Clairvaux prêchant la deuxième croisade à Vézelay, en 1146 (xixe siècle). Il reçoit une solide formation littéraire chez les chanoines séculiers de Châtillon-sur-Seine. Bernard de Clairvaux, ou saint Bernard, est un saint de la religion catholique, né en 1090 en Bourgogne et mort le 20 août 1153 à l'abbaye de Clairvaux, est un moine cistercien, réformateur de la vie religieuse catholique. À l'âge de seize ou dix-sept ans, il perdit sa mère et en fut très vivement affecté. Il n'avait que trente ans quand il fut, en 1122, élu abbé de Cluny, à la place de l'abbé Ponce, obligé de démissionner. Il suggère à celui-ci la création de l'auditorium, ancêtre du tribunal de la Rote. 148 likes. Lire la suite, Fils de Louis VI et d'Adélaïde de Savoie, Louis VII le Jeune a épousé, juste avant son accession au trône, l'héritière d'Aquitaine, Aliénor.

Personnage incontournable de l’Occident chrétien, il est à l’origine de l’exceptionnel rayonnement de Clairvaux et de l’ordre cistercien en France et en Europe. En 1146, il fut l’extraordinaire prédicateur de la Deuxième croisade dont l’échec cuisant lui fut d'ailleurs reproché. Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux est un moine et réformateur français. Bernard de Clairvaux, v. 1450, musée de Cluny. Il est doué d'une grande intelligence et d'une forte volonté, mais il est timide, méditatif, rêveur. Confédération Templière International "Bernard de Clairvaux". Lire la suite, Dans le chapitre « La prédication » Moine cistercien français (1090-1153) fondateur de l'abbaye de Clairvaux, docteur de l'Eglise mystique et théologien prédicateur de la deuxième croisade. Bernard de Clairvaux (1090 - 1153) Bernard est né en 1090 ou 1091 au château de Fontaine-lès-Dijon près de Dijon, dans une famille noble de Bourgogne. Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix ! consulté le 16 mars 2021. Dernière modification de cette page le 24 janvier 2021 à 23:05. (ordre religieux catholique intéressé par les Croisades),il a même écrit une grande partie de leurs règles en 1128. Bernard fréquente l'école de Saint-Vorles, à Châtillon. Les tendances de Cluny au faste ne se déclarent pas […] Au cours de sa vie, il écrit et critique très sévèrement les moines de son temps, popularisant les valeurs de l'ordre de Cîteaux. La vie est rude et austère à Cîteaux, et Bernard s'y donne généreusement aux veilles, aux travaux, aux mor… Après la prise du conté d'Edesse en 1144, il appelle les chrétiens a se mobiliser pour libérer les églises d'Orient. Bernard de Clairvaux joua un rôle politique éminent. Lire la suite, Né en Auvergne, dans la famille de Montboissier, Pierre fut élevé au grand prieuré de Sauxillanges, qui dépendait de l'ordre de Cluny. Livraison à 0,01€ par Amazon. Il apparut aussitôt comme un élément particulièrement dynamique, si bien qu'en 1115, il fut envoyé, avec quelques moines, pour fonder l'abbaye de Clairvaux, aux bords de l'Aube, non loin de Troyes, [...], 1  4,0 sur 5 étoiles 1. La charité enferme dans sa nasse largement ouverte des poissons de toute espèce, car tenant compte du temps, elle s’accomode de tous; elle accueille en soi les malheurs et les joies de chacun, car elle a coutume de se réjouir avec ceux qui se réjouissent, de pleurer avec ceux qui pleurent. 5 Reims ou Laon ? Résidant le plus souvent à Paris, il poursuit la politique paternelle de soumission et de mise en valeur du dom […] À peine trois ans plus tard, il fonda, avec douze frères, Clairvaux. En 1115, l’abbé de Cîteaux confie à saint Bernard un groupe de moines pour fonder une abbaye qui prendra le nom d’Abbaye de Clairvaux, parce qu’elle fut construite dans une clairière. de Bernard de Clairvaux, Marie-Pascale Dran, et al. Par Vikidia, l’encyclopédie pour les jeunes, qui explique aux enfants et à ceux qui veulent une présentation simple d'un sujet. Tout cela se trouve exprimé avec verve dans la fameuse Apologie que saint Bernard adressa, vers 1125, à son ami Guillaume, abbé bénédictin de Saint-Thierry, près de Reims. Il commence par écarter sa mère de la cour et gouverne avec l'excellent conseiller de son père, l'abbé de Saint-Denis, Suger. L'esprit de Saint Bernard de Clairvaux à travers ses écrits, ses paroles Bernard de Clairvaux a permis le rayonnement de l’ordre cistercien dans toute l’Europe. En 1830, Bernard de Clairvaux est déclaré docteur de l'Église par le pape Pie VIII. Il y entraîna avec lui trente compagnons, parents ou amis. Bernard de Clairvaux, au delà du mysticisme et de sa rigueur, repositionne l'église en affirmant la papauté de Rome et non d'Avignon. Ouvrage intéressant si l'on sait qu'à l'époque (XIII ème siècle), les grands pays européens étaient soumis à une crise identitaire. Sa vie. Principal penseur du courant cistercien, l'abbé Bernard de Clairvaux a largement influencé ses contemporains au XIIe siècle. Lire la suite, Dans le chapitre « « Médiateur et lien de paix » » Bernard de Fontaine est né près de Dijon vers 1090, dans le château de sa famille, membre de la chevalerie française (son père était le chevalier Tescelin le Roux). Renonçant à des études plus poussées, il entre en 1112 au monastère de Cîteaux, près de Dijon, fondé en 1098.  : […] Marcel PACAUT, Sa mère, Alette, était la fille du seigneur de Montbard, dont les domaines, assez vastes, s'étendaient sur une partie des plateaux sis entre l'Armançon et la Seine. Saint Bernard de Clairvaux Décédé le : 20/08/1153. Un peu plus tard, il rejoint l'ordre cistercien dont il partage les idées. Le fait décisif dans l'histoire de l'ordre cistercien fut le départ pour Cîteaux, en 1112, de saint Bernard (1091-1153) accompagné d'une trentaine de jeunes nobles, parmi lesquels quatre de ses propres frères. Lire la suite. Soixante-douze fondations nouvelles sont dues à saint Bernard ; soixante-neuf monastères participèrent au chapitre génér […] Il déclara plus tard qu'il avait eu de mauvaises fréquentations, mais il faut voir dans cet aveu le scrupule d'une âme excessivement exigeante. Dès le début de son abbatiat, Bernard rédige des traités, des homélies, et surtout une Apologie, écrite sur la demande de Guillaume de Saint-Thierry, qui défend les bénédictins blancs (cisterciens) contre les bénédictins noirs (clunisiens). Personnage le plus célèbre de l'ordre de Cîteaux, Bernard fut aussi l'une des individualités les plus marquantes de l'histoire de l'Église médiévale et l'un des hommes les plus actifs et les plus importants du xiie siècle. À 17 ans, il renonce à la vie de noble qui s'offrait à lui, et se fait moine. Ainsi, il demande un retour à la sobriété de la décoration des églises ; les ornements trop fastueux incitent, selon lui, à la décadence, et éloignent les fidèles de Dieu. À peine trois ans plus tard, il fonda, avec douze frères, Clairvaux. Saint Gérard de Clairvaux était le frère aîné de saint Bernard de Clairvaux. Un concile réunit à Chartres en 1150 des représentants religieux, dont Bernard de Clairvaux , qui fut d'ailleurs désigné comme le chef de la future croisade qui, faute de moyens, n'aura jamais lieu. Bernard de Clairvaux Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux est né en 1090 à Dijon et mort le 20 août 1153 à l'abbaye de Clairvaux. Il est le troisième de sept enfants. La vie de Saint Bernard de Clairvaux Résumé de la vie du Saint Patron de notre paroisse, qui, animé par une foi hors du commun, a contribué à façonner l'Eglise … Son père, Tescelin, était de la famille des seigneurs de Châtillon-sur-Seine ; il tenait la petite seigneurie de Fontaine ainsi que des terres autour d'Alésia et de Montbard, et d'autres dans la vallée de la Laigues et au confluent de l'Aube et de l'Anjou. L'âme devient comparable à une épouse, celle dont le Cantique des cantiques célèbre les noces.  : […] Bernard est né à Fontaine, localité proche de Dijon. Bernard de Clairvaux meurt en 1153 dans l'abbaye où il a toujours essayé d'instaurer son idéal. En s'appuyant sur l'ordre cistercien, il a contribué à hisser l'Église médiévale à son apogée. Bernard de Clairvaux (saint, 1090?-1153) : œuvres (563 ressources dans data.bnf.fr) Œuvres textuelles (493) Le "Jubilus" dit de saint Bernard (1944) De consideratione (1148) Ses idées sont appliquées dans sa propre abbaye, à Clairvaux. Dublin, Gill 1950 (3e éd.) Il découvre à Verfeil une dissidence religieuse qui revendique une filiation apostolique et rejette les sacrements de l'Église. Il la nomme l'hérésie des « albigeois ». Il affligea à son corps les plus cruels traitements. ), Bernhard von Clairvaux, Mönch und Mystiker. Lire la suite, Figure discrète, effacée de ce xii e siècle où jette ses derniers feux une « théologie spirituelle » faisant déjà pressentir la synthèse scolastique, Guillaume de Saint-Thierry n'est bien connu que depuis un quart de siècle. Bernard de Clairvaux, abbé Cistercien au XIIe siècle, est docteur de l'Eglise et grand prédicateur. Bernard de Clairvaux Troisième d'une famille de sept enfants, Bernard est issu de l'aristocratie bourguignonne : son père est un modeste chevalier et sa mère, Aleth de Montbard, qu'il perdra à l'âge de 16 ou 17 ans, de haute lignée.