Ceux appartenant à l’élite intellectuelle (composée d’étudiants, d’enseignants, de journalistes, d’avocats et de personnes exerçant une profession libérale), cherchent avant tout à acquérir des modèles lisibles et didactiques dans le but d’apprendre le texte coranique. 3-63. Enquête sur la lecture au Maroc, Rabat, Association marocaine des professionnels du livre. À travers cette étude, il a donc été possible de comprendre la manière dont les changements ayant affecté la matérialité du Coran sont étroitement liés aux transformations du rapport de la société marocaine urbaine au texte coranique, à son apprentissage et à l’islam. « Commodities and the politics of value », The Social Life of Things. 83-95. Il mobilise cette qualité comme argument de vente, sachant à quel point elle est cruciale aux yeux des fidèles, en particulier dans un contexte où le texte coranique est de plus en plus piraté avec des erreurs. 16Le libraire lui apporte alors un cinquième modèle, de petit format, dont l’étui se referme comme elle le désire avec une fermeture éclair. Cette extraordinaire dynamique garde toute sa vigueur au long des siècles ; aujourd’hui, l’œuvre de traduction et de diffusion se poursuit à travers l’utilisation des nouvelles technologies. « L’or, dont la nuance change selon les alliages, reste la couleur la plus répandue pour les manuscrits de qualité. La lecture coranique n’est plus forcément encadrée par l’institution religieuse (la mosquée), l’institution étatique (l’école publique et coranique) et l’institution familiale (El Ayadi, Rachik & Tozy 2007). Berthier annie, Zali anne & laurent Héricher, 2005. L’islam au quotidien. Torah, Bible, Coran, Paris, Bibliothèque nationale de France, pp. 13-31. The education of a twentieth-century notable, Princeton, New Jersey, Princeton University Press. Dans ce cadre, le Coran remplit une fonction décorative. Au contraire, sa lecture est de plus en plus pratiquée à d’autres moments que ceux fixés par le rituel : on le lit « le soir avant de se coucher » – le Coran est présent sur la table de chevet dans beaucoup de foyers – ou « à un moment libre dans la journée », à la maison, dans le train ou sur le lieu de travail. La mission de ce groupe était d’encourager l’Union Européenne à promouvoir, de concert avec l’Union Africaine, une approche plus active et constructive sur le dossier du Sahara marocain. [Article] « Mushaf », Encyclopédie de l’Islam, t. 7, Paris, Maisonneuve et Larose. Placé à côté des verres en cristal ou bien exposé dans les salles de réception, le Coran se manipule comme un objet précieux. Un chiffre qu’elle explique ainsi : De cette façon, je ne m’en sépare jamais, je le lis partout. Voir la notice dans le catalogue OpenEdition, Plan du site – Contact – La lettre électronique de Terrain – Flux de syndication, Nous adhérons à OpenEdition Journals – Édité avec Lodel – Accès réservé, Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search, Le Coran et ses multiples formes (Casablanca, Maroc)*, Berthier annie, Zali anne & laurent Héricher, El Ayadi mohammed, Rachik hassan & mohammed Tozy, Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, Formes et arts du décor : des enjeux multiples, http://halshs.archives-ouvertes.fr/ docs/00/63/93/17/pdf/article_remmm.pdf, http://classes.bnf.fr / dossisup/usages/art5ar.htm, http://www.jeuneafrique.com/Articles/ Dossier/ARTJAJA2586p038-042.xml0/ maroc-distribution-edition-livrela-batailledu- livre.html, http://clas-pages.uncc. Une manière de signifier qu’il n’est pas un livre comme les autres mais un ouvrage qu’il convient de traiter avec le plus grand respect et de manipuler avec soin. 27Via ce type de livres, les clients cherchent en priorité à décorer leur salon, que chaque famille marocaine aisée se doit d’avoir : une remarque confirmée par Fouad Korrich selon qui « une famille possède autant de corans qu’elle a d’espaces à décorer ». Disponible en ligne, http://clas-pages.uncc. Dans ce but, il diffuse des milliers d’exemplaires du Coran marocain, ce qui lui permet de maintenir sa position dans la région et de contrer celle de plus en plus centrale de l’Arabie saoudite et de l’Iran qui commencent à intervenir dans cette partie-là de l’Afrique à travers l’exportation de livres islamiques. » dit-elle en riant. Comme je travaille loin de chez moi et que je fais un long trajet en bus tous les jours, j’en profite pour lire le Coran. et leur format. Putting Islam to Work. Les enjeux politiques et identitaires du tifinagh au Maroc », Revue des Mondes musulmans et de la Méditerranée, n° 124, « Langues, religions et modernité dans l’espace musulman », pp. je recherche des mp3 ou un site internet ou je pourrais écouter ou télécharger des sourates du coran lis en groupe comme on peut voir en fin d'apres midi sur cette admirable chaine " assadissa" ! Ils sont généralement achetés pour être portés près de soi, rangés dans sa poche, être accrochés au rétroviseur de sa voiture ou bien être placés « sous son oreiller ». Bismirabbika sera partout avec vous pour vous accompagner vers la réussite. Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : «. Ce dernier respectera la vulgate mais se sentira libre de faire le choix des liens qui ne correspondront pas forcément aux approches traditionnelles. Sur le plan religieux, les hadîths la catégorie de livres de turâthles plus achetés. À travers elle, la parole divine est sans cesse actualisée et magnifiée par toutes sortes d’ornementations. Celles d’un coran basique sont en noir et blanc, tandis que les ouvrages plus sophistiqués sont composés de pages colorées (deux à trois couleurs, dont une utilisée pour marquer les voyelles brèves) et présentent, pour les plus chers d’entre eux, des bordures dorées. Education, Politics, and Religious Transformation in Egypt, Berkeley, University of California Press, coll. Les usagers les moins instruits, souvent issus des milieux populaires, achètent un nombre important de corans miniatures dans le but de bénéficier de leurs vertus protectrices. À peine l’ouvre-t-il, pour lui en montrer les pages, qu’elle déclare en avoir déjà un comme celui-ci : « Je l’ai déjà celui-là, en plus, il n’est pas pratique, il est trop lourd, je ne peux pas le porter dans mon sac. Il s’agit d’un « beau coran », déclare Amina, relié et orné de dorures, qu’elle a à ce titre décidé de ranger dans le salon. Ce contrôle est réalisé à chaque fois qu’un éditeur / imprimeur procède à la reproduction du Coran (qu’il fasse ou non appel à un copiste). Les sultans ottomans Bayezit II, en 1485, et Selim I, en 1515, avaient décrété l’interdiction de l’imprimerie ; sa levée partielle au xviie siècle excluait l’édition des livres religieux musulmans, qui n’apparurent en Turquie et dans ses provinces qu’à la fin du xixe. L’incorporation de certains « gadgets coraniques » – dénués d’utilité – peut accroître le tarif du livre, tels que les pages parfumées, qui constituent l’un des derniers modèles du marché islamique mondial. Dans le cadre marocain urbain, et plus précisément casablancais, cette représentation duale du Coran se manifeste au travers d’une diversité de masâhif (pluriel de mushaf ). Sa globalité et son unité constitueraient alors les marqueurs primordiaux de sa sacralité. The Arabic Book, Princeton (New Jersey), Princeton University Press. Fouad Korrich insiste : « Le Coran est avant tout un objet commercial ». Disponible en ligne, http://www.jeuneafrique.com/Articles/ Dossier/ARTJAJA2586p038-042.xml0/ maroc-distribution-edition-livrela-batailledu- livre.html [consulté en avril 2012]. edu/gregory-starrett/files/2011/10/Political-Economy-of-Religious-Commodities-Wiley.pdf, Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, Catalogue des 552 revues. Pour les acheteurs, les typologies du livre saint correspondent à des usages variés, selon qu’ils souhaitent le garder près d’eux, le lire lisiblement, l’apprendre ou le transporter sans l’abîmer. Torah, Bible, Coran, catalogue de l’exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France. In Casablanca, in the district of the Arab booksellers, one can find it in different sizes - big, small or miniature- bound or unbound, boxed or not- the boxes may be of velvet, or sometimes of leather. Hafs A'n Assem. Bien se souvenir, ne pas oublier ni mêler l’ordre, respecter la prononciation des lettres sont des actes d’une importance cruciale dans l’apprentissage du texte coranique qui continue de reposer sur la récitation et le par cœur dans les écoles publiques du Maroc (Eickelman 1985) et d’autres pays musulmans. 111-117. Alors que le contenu de la révélation n’accepte aucune modification, les matériaux qui le constituent sont modulables à souhait. Dans certains pays comme le Maroc, cette coutume est toujours d’actualité dans les mosquées après la prière du Maghreb et après la prière du Subh. 3 Mushaf est le « nom donné à un texte complet du Coran, considéré comme objet matériel » (Burton 1993). Enfin, à la suite de ces deux contrôles, un organe responsable de l’examen final peut intervenir pour vérifier si les publications sont conformes aux spécifications techniques exigées. Selon Farid Esack, « trois variantes s’imposèrent au fil des temps, celle de Nâfi’ transmise par Warsh, celle de ‘Âsim transmise par Hafs et celle de Abû ‘Amr transmise par al-Durri ». Il précise : « Mais ce que nous vendons le mieux est le Coran, il est importé dans des quantités énormes ; j’en reçois 10 000 exemplaires tous les deux ou trois mois et je les vends facilement ! Autres récitations. 14 « Depuis l’arrivée sur le trône de Mohammed VI, la gestion du champ religieux a profondément changé. C’est plus joli. Pour cela, nous devons nous introduire dans les habitations marocaines. Toutefois, en raison des prix de plus en plus compétitifs des livres saints piratés, des nets progrès d’alphabétisation et de la hausse du taux de scolarisation à Casablanca, il devient de plus en plus difficile de tracer les frontières entre milieux éduqués et non éduqués, classes aisées et classes moyennes en prenant comme témoin le Coran. J’ai soutenu dans ce livre que les concepts de « race » et de racisme ne sont pas une invention euro-américaine. 16 Au sujet de la marchandisation du religieux, la médiatisation du savoir islamique et l’impact de l’imprimé et de la modernisation de la pédagogie religieuse sur les approches du savoir islamique en général et du texte coranique en particulier, voir Starrett (1995, 1998), Robinson (1993, 2000), Eickelman (1992), Eickelman & Anderson (2003). Cette réflexion conduit à réexaminer le rôle du livre comme objet matériel dans l’apprentissage du texte sacré. Conception, réception et usages à Casablanca », in Wateau (dir. Un Conseil supérieur pour le contrôle et les finances des biens religieux sera également créé. En premier lieu, tous en ont plusieurs exemplaires comme Mohammed, comptable et collègue de travail à Dâr ath-thaqâfa, âgé de 33 ans qui en possède trois. Télécharger Coran Complet | تحميل مباشرة لسور القران الكريم Format PDF. Exposé de cette manière, il indique en effet la piété, véritable ou non, de son propriétaire et constitue le signe d’une appartenance à une culture. Cela apparaît plus encore lorsque le fidèle l’achète parfumé. 23Le livre du Coran fait ainsi l’objet d’appropriations plurielles suivant la finalité que les usagers (fidèles, éditeurs/imprimeurs et gouvernants) lui attribuent. Mon regard se tourne alors vers le libraire que je vois déambuler dans les quatre coins du magasin, s’efforçant de trouver le modèle souhaité. « C’est écrit trop petit », répond-elle, pressant le libraire de lui en montrer un autre. Avec 80 000 ha de terres agricoles et 48 000 biens immobiliers, le ministère dispose d’un patrimoine dont la valeur avoisine un milliard de dirhams (90 millions d’euros). Cette nationalisation des corans marocains entend alors se poser comme garantie de leur orthodoxie islamique, opposée aux corans importés dans le royaume depuis l’Arabie saoudite. « The political economy of religious commodities in Cairo », American Anthropologist, vol. « Diwan, mafrag. « Un objet technique dans l’espace domestique », Espaces maghrébins. Les ouvrages qui y sont vendus ont essentiellement trait à la tradition arabo-musulmane. « Le Livre du Coran à Rabat et à Casablanca », Archives de sciences sociales des religions, n° 150, « Écritures radicales au Grand Siècle », pp. Suivant les modèles de livres saints, on peut voir s’afficher différentes représentations du Coran ou plutôt diverses manières de l’investir. ), Profils d’objets. «Il a combattu en Tunisie contre les forces allemandes et italiennes en 1942. Deux interrogations au cœur de la réflexion axée sur la forme prise par le Coran – celle du livre – et sur l’analyse des matériaux à partir desquels il est confectionné, dans le but d’étudier les effets que l’apparence physique du Coran produit sur les appropriations de la parole divine. [Article] « hizb », Encyclopédie de l’Islam, t. 3, Paris, Maisonneuve et Larose. Warsh A'n Nafi' Qalon A'n Nafi' Sh'bt A'n … 2 Fouad Korrich, âgé de quarante ans, a repris la librairie de son père il y a cinq ans. 17Certains acheteurs prêtent une attention particulière aux décorations figurant sur les pages du Coran. Cliquez sur le nom où l'image du récitateur que vous voulez écouter en ligne ou télécharger pour accèder à la liste des sourates disponibles. Ses clients, dit-il, les utilisent comme une aide à la compréhension et à la mémorisation du Coran. Le Coran peut se décomposer en quatre, six, douze ou trente livres. On comprend également comment cette cristallisation est en elle-même instable et mouvante car la diversité et le caractère changeant de la société marocaine urbaine sont tels que les rapports au passé et à la religion font l’objet d’un réexamen constant. Le livre apparaît non seulement comme le garant de la sacralité du texte mais aussi comme l’instrument mnémonique privilégié qui permet son accès. Le musulman doit s’efforcer de mémoriser le Coran, de parfaire sa lecture et de comprendre ses sens, et il en découlera beaucoup de bien pour lui par la permission d’Allah. Cette pratique est courante à Casablanca, particulièrement visible dans les taxis : les chauffeurs espèrent ainsi se protéger du moindre accrochage coûteux (Starrett 1995). Parfois, rappelle l’auteur, certains sont pourvus d’un commentaire (tafsîr) marginal qui représente une forme de traduction en proposant des interprétations des versets du Coran7. Après avoir étudié dans quelle mesure le livre du Coran représente à la fois un texte sacré, un objet de consommation, une marchandise et un outil politique, passons à présent aux situations dans lesquelles il est perçu comme un moyen de la relation à l’autre. Selon Ahmed Toufik, ministre des Habous et des Affaires islamiques, ces mesures visent à renforcer un islam spécifiquement marocain14. Déterminé, le libraire repart à la recherche d’un autre modèle du Coran, correspondant davantage aux attentes et au budget de la cliente : cette fois-ci, il s’agit de six petits livres mugallad, de format moyen, rangés dans une valise. Sous Hassan II, les mosquées étaient certes contrôlées, et il arrivait même que des prêches soient distribués aux imams. Le parfum, incrusté dans les pages du coran, est censé durer dix ans selon les fabricants. Ils viennent le voir, le lisent un peu, à toute heure de la matinée ou de l’après-midi, dès six heures du matin. Un nombre grandissant de fidèles possèdent leur propre coran plutôt que d’utiliser celui du culte, de sorte que le Coran n’est plus systématiquement lu à la mosquée. 11Dans cette perspective, elle a rangé deux exemplaires miniatures du Coran dans la chambre de ses filles, sur l’étagère murale suspendue au-dessus de leur lit, aux côtés de manuels scolaires et d’objets divers (tels que des photos, des petites figurines, des tasses à café décorées avec des portraits de Mickey et de Donald). 24En me rendant chez certaines familles issues de classes populaires ou bourgeoises, j’ai pu observer que le Coran ne se range pas n’importe où. Ni fonctionnel, ni simplement décoratif, le livre saint est porteur d’une histoire et d’une tradition construites pour être données à voir18. « La bataille du livre », Jeune Afrique, n° 2586, p. 12. Vous avez la possibilité de lire le Coran, de faire une recherche par mot clé mais aussi de l'écouter en direct ou de télécharger les sourates que vous voulez. Il signifie également “part, portion” et c’est en partant de cette acception qu’il en est venu à désigner une division du kur’an qu’un ensemble de formules liturgiques » (Macdonald 1971). 9La combinaison des ces nombreux critères – format, papier, couverture, mise en pages, décorations internes et externes, langue – crée une infinité d’objets représentant un seul livre, ou plutôt un seul texte : le Coran. Histoire de l’islam. 15J’ai pu observer ce phénomène lors d’une rencontre avec une cliente de la librairie mitoyenne à Dâr ath-thaqâfa10. De ce point de vue, ces ornementations rendent possible un « art de la mémoire » comme ce fut le cas pour la Bible en Europe au Moyen Âge (Carruthers 1990). Deux sont rangés chez lui – l’un, grand format, prend place dans le salon, l’autre, de taille moyenne, est rangé dans sa chambre à côté de son lit, parce qu’il a l’habitude de lire quelques versets avant de se coucher – alors que l’un est attaché au rétroviseur de sa voiture. À ce sujet, voir Anouk Cohen (2011). 6 Hizb « signifie en premier lieu “groupe, faction, ensemble des partisans d’un homme qui partagent ses idées et sont prêts à le défendre”, et c’est pourquoi l’arabe moderne a adopté ce terme pour désigner un parti politique. Groupe majoritaire: arabe dialectal ou arabe marocain ... (la langue du Coran), puis celle de la langue écrite en concurrence surtout avec le français. Tenter de répondre à ces interrogations m’a conduite à porter un intérêt particulier à la forme prise par le Coran – celle du livre – en analysant les « appropriations » (Chartier 1987) qui en sont faites tant par les usagers que par les éditeurs-libraires et l’État marocain ; que ces appropriations prennent place dans l’espace public (librairies, rues, bus, voitures), ou qu’elles se manifestent au sein des habitations4. Terrain est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International. 31Étudier les pratiques relatives au Coran dans le cadre urbain de Casablanca a permis de voir dans quelle mesure elles le représentent en tant que texte sacré mais aussi comme un livre-objet dont la pluralité des formes révèle le caractère complexe de la valeur qui lui est attribuée et la multiplicité des significations sociales qu’il peut porter (Appadurai 1986). D’autre part, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé en 2005 la mise en place d’une fondation Mohammed-vi pour l’édition d’un « Coran marocain » dont les milliers d’exemplaires produits chaque année approvisionneront les mosquées du royaume. « pédagogiques des expositions ». Des chiffres selon lesquels un Casaoui achèterait en moyenne un coran tous les trois ans, mais pour en faire quels usages ? « Usages talismaniques du Coran », in Zali, Livres de Parole. 5Dans les deux cas, la question de la matérialité du Coran se pose de manière centrale, surtout aujourd’hui avec le développement des outils d’impression et la diffusion des nouvelles technologies de l’information. Amina, Une amie âgée de 40 ans, secrétaire dans une maison d’édition, témoigne : « Dieu protège sa Parole et il le fait où qu’elle se trouve. « Prenant le plus souvent la forme de motifs simples géométriques, généralement floraux, ils sont imprimés en noir et blanc dans les corans les plus basiques, ou en or, rehaussés de couleurs pour les plus sophistiqués d’entre eux » (ibid.). Par ailleurs, quand certains lecteurs prêtent une attention particulière à la lisibilité de l’écriture, d’autres ont un intérêt marqué pour la mise en pages et son caractère didactique censé faciliter l’apprentissage du Coran9. 25Amina a rangé deux autres exemplaires du Coran dans la bibliothèque de l’entrée, à côté de livres religieux qui présentent une esthétique similaire. « Technology and religious change: Islam and the impact of print », Modern Asian Studies, vol. Et le rôle que les acteurs lui font jouer ainsi que la relation à laquelle il donne lieu apparaissent aussi importants que le contenu de la parole (Melot 2004). L’imprimerie n’a fait qu’accélérer une diffusion planétaire de la Bible dont l’impulsion, bien antérieure, est liée à la propagation du christianisme à partir de son berceau vers les quatre coins de la terre : en témoigne l’estampage de la stèle de Xian, en Chine, qui atteste l’existence d’une présence chrétienne aventurée très avant vers l’est dès le viie siècle. Après s’être assuré que le texte est exempt de tout défaut, le comité donne son accord pour la composition et l’impression du livre du Coran, du mushaf. 8Il existe même des modèles de livre saint conçus pour être rangés dans des coffrets. De fait, le Coran représente un texte sacré et un bel objet, dont les croyants font une expérience non seulement religieuse mais également matérielle et esthétique – la notion d’esthétique étant ici entendue dans son acception pleine : « qui appartient à celui qui sent ».